5 astuces pour créer des dessins reconnaissables au premier coup d’œil

5 astuces pour créer des dessins reconnaissables au premier coup d’œil
18 avril 2022 Marie Bambelle

Hello toi !

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec toi quelque chose dont se plaignent souvent mes élèves au début de mon accompagnement :

“Quand les gens voient mes dessins, ils ne savent pas direct que c’est moi qui les ait créés. J’aimerais que quand on voit mes illustrations, on se dise “WOW ! Ça c’est [insère ici ton prénom] qui l’a dessiné”.

Du coup, plutôt que de vous répondre individuellement, dans cet article, j’ai envie de partager avec toi 5 trucs très utiles pour que tes illustrations soient reconnaissables au premier coup d’œil.

1 – Avoir ta propre palette de couleur

Cette première astuce est à double tranchant : certain·es artistes s’épanouissent dans la contrainte, d’autres ont beaucoup de mal. C’est mon cas.

Ainsi, quand j’ai commencé mon apprentissage du dessin (seule en autodidacte), je suis souvent tombée sur ce conseil dans les articles que je lisait ou sur Youtube : “Avoir une palette de couleurs très limitée te permet d’éviter les fautes de goût et de créer des dessins qui seront reconnaissables très vite“.

J’ai essayé, j’ai vraiment essayé. Mais je n’ai jamais réussi : mes dessins me semblaient toujours faux et vides. Pour combler ça, je rajoutais quelques couleurs et, comme d’habitude, ça se terminait en arc-en-ciel sur ma feuille. J’ai fini par accepter que ce conseil n’était pas pour moi.

En revanche, certain·e·s illustrateurices n’utilisent qu’une palette de couleurs très restreinte et c’est devenu leur signature car ainsi, toutes leurs illustrations créent un ensemble cohérent. Par exemple, tu peux aller jeter un œil au compte Instagram de Fran Meneses : depuis des années, elle n’utilise que quatre ou cinq couleurs, dans tous ses dessins : bleu électrique, bleu pastel, rose pastel, lilas pâle et jaune paille.

Donc fais tes tests : si ce conseil fonctionne pour toi, c’est super, continue. En revanche, si tu essaies et que, comme moi, tu es incapable de respecter ta palette initiale, oublie et ne te tracasse pas pour ça. Il y a bien d’autres moyens de rendre tes illustrations identifiables facilement.

2 – Te trouver un gimmick

Selon notre amie Wikipédia :

« Dans le langage courant, un gimmick est une tournure de langage, de comportement ou de comédie récurrente, propice à identifier intrinsèquement son auteur ou son autrice ».

Pour simplifier, un gimmick, c’est quelque chose que tu mets tout le temps dans tes dessins, en tout petit dans un coin ou en très gros.

Utiliser un gimmick, c’est donc inclure toujours le même élément dans tes illustrations ou bien traiter toujours le même thème.

Par exemple, Marcel Gotlib (auteur de BD très célèbre) dessinait très souvent une petite coccinelle dans ses planches. Elle était soit cachée dans un coin à réagir à l’action en train de se dérouler dans la case, soit au premier plan avec un rôle (par exemple, tenir une pancarte avec du texte).

Autre exemple, plus proche de nous : l’illustratrice Claire Piriou est passionnée de surf et dessine uniquement sur ce thème.

Pour l’appliquer à tes illustrations : voici quelques questions que tu peux te poser pour trouver ton gimmick :

  • Est-ce qu’il y a un thème qui te passionne ?
  • Est-ce que dans la vie de tous les jours, tu utilises un objet fétiche que tu pourrais planquer dans tes dessins ?
  • Est-ce que tu dis toujours bonjour/au revoir de la même façon ?
  • Est-ce que les personnes qui te connaissent bien te disent toujours la même chose sur toi, ton caractère ?

En fonction des réponses, vois comment tu pourrais le traduire graphiquement dans tes dessins.

3 – Utiliser toujours le même médium

Une autre astuce pour faire en sorte qu’on sache que tu es l’autrice ou l’auteur de tes illustrations au premier coup d’œil, c’est d’utiliser toujours le même médium. Ainsi, l’œil de tes abonnés (je parle dans le cas où tu partages tes œuvres sur les réseaux sociaux) va s’habituer et dès qu’iels verront tes dessins dans leur feed, iels sauront que c’est l’une de tes créations.

Par exemple ton truc c’est les crayons de couleurs/ les feutres/ l’aquarelle/le collage ?

Alors pourquoi changer ?

Utiliser toujours la même technique graphique permet de donner beaucoup de personnalité à tes dessins. Tu peux aussi décider un médium, mais à la manière d’un autre. Par exemple, j’utilise mes crayons de couleur de façon peu conventionnelle, je le sais. Mais c’est parce que j’adore l’effet produit par les touches de pinceaux sur les peintures à l’huile (sans pourtant avoir la patience d’utiliser cette technique qui a des temps de séchage très longs 😅). Alors j’ai décidé d’adapter ces touches visibles et saccadées à ma technique “sèche” préférée.

Au niveau dessin numérique (ne l’oublions pas !), tu peux trouver un brush Photoshop qui te convient vraiment et toujours utiliser celui là. Par exemple, en ce moment, l’illustratrice Karensac utilise un brush irrégulier qui donne beaucoup de personnalité à ses dessins, comme dans la mini BD ci-dessous.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Karensac (@mllekarensac)

4 – Y mettre ta personnalité

Aaaaaah la fameuse questions que me posent TOUJOURS mes élèves : comment mettre ma personnalité dans mes dessins ?”

Déjà, je commence par leur dire : “Euuuh BAM ? 🤣” et c’est mon meilleur conseil : j’ai toute une formation pour t’apprendre à faire ça.

Mais si tu n’en es pas encore là, voici ce que tu peux faire pour inclure ta personnalité dans tes œuvres. Tu peux :

  • créer ton avatar dessiné
  • dessiner des personnages que tu aimerais avoir comme ami
  • habiller tes personnages de tenues dont tu rêves (ou que tu possèdes vraiment)
  • utiliser des tournures de langage que tu utilise dans la vraie vie, une expression imagée que tu dis tout le temps…
  • t’inspirer de tes ressentis et de tes émotions

Par exemple, je suis quelqu’un qui a du mal a rester en place, je suis tout le temps installée dans des postures bizarres et je suis relativement souple. Et ça se ressent dans mes personnages: ils sont mous, ils bougent beaucoup et l’exactitude de l’anatomie est moins importante pour moi que le mouvement. De la même manière, je suis hyper sensible et j’en ai fait des dessins pour montrer la manière dont je perçois le monde.

5 – Avoir un style artistique bien défini

Eh oui !

Trouver ton style de dessin est l’une des meilleures manières de créer des illustrations reconnaissables au premier coup d’œil par celleux qui les verront. Ça passe par l’exploration de tes valeurs, de ta personnalité, de tes goûts, de tes ressources, de tes influences …

C’est un travail très cool à entreprendre, et tellement gratifiant !

Alors, quelle astuce tu vas mettre en place aujourd’hui pour rendre tes illustrations reconnaissables ?

 

Rejoins la communauté de BAM ! Le programme qui t’aide, étape par étape, à trouver ton style de dessin.😉

Tout comment par ici :👉🏽 « Je passe à l’action ! »

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*